La Seconde Zone,  l’affiche officielle du film, janvier 2019.

La Seconde Zone, l’affiche officielle du film, janvier 2019.

La Seconde Zone Documentaire / expérimental, 16/9 Durée 11’ 45 / Année 2019

Synopsis

Une banlieue française en pleine rénovation urbaine raconte en voix-off ses angoisses et ses anciennes trahisons sous le signe de la métamorphose et des fantômes. Sous forme d’actualité filmée entre passé et présent, le traumatisme et sa représentation. L’histoire d’une zone hantée par son passé. Une présence-absence qui témoigne de ce qui ne peut plus être vu.

De Godard à van der Keuken, de Kramer à Dwoskin, de Cavalier à Akerman, de Brissaud à Rozier, nombreux sont les cinéastes qui ont réalisé des lettres filmées, des films-lettres, des lettres de cinéastes. Différentes du journal filmé et de la lettre écrite, ces catégories de films constituent des formes hybrides, hétérogènes,"impures" du cinématographe. Sous forme de lettre de cinéaste, réelle ou imaginaire, de fausse lettre, de lettre issue de proches et que le cinéaste finalement se réapproprie, ou bien plus simplement d'échange filmique épistolaire, parfois même avec des personnes emprisonnées, un ensemble se constitue. Il remet en jeu les notions d'écriture et d'improvisation, la forme parlée ou scripturale, la voix et le silence, le conflit entre l'image et le son, la notion de partage entre cinéaste et spectateur. C'est une catégorie de films personnels, souvent autobiographiques, écrits à la première personne et qui ne peut pas être appréhendée par les seules notions de fiction, de documentaire ou d'expérimental. Elle pose les questions de l'adresse du film: qui est le spectateur concerné ou imaginé pour ces lettres filmées ?

Produit par l'Agence Créative dans le cadre d'une résidence d'artiste dans le quartier du Grand Parc à Bordeaux Avec le soutien du Conseil départemental de la Gironde dans le cadre de l'appel à initiatives "L'un est l'autre", de la ville de Bordeaux et du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine.

Mohamed Thara La seconde zone 09.jpg
The Seconde Zone  Video Installation - Hilton Midtown Art Space at New York, 2019 (USA)

The Seconde Zone Video Installation - Hilton Midtown Art Space at New York, 2019 (USA)

The Seconde Zone Documentary / experimental, 16/9 Duration 11 '45 / Year 2019

Synopsis

A French suburb in the midst of urban renewal, recounts, in voice-over, its anguish and its former betrayals under the sign of metamorphosis and ghosts. In a news form filmed between past and present, the trauma and its representation, the story of a ‘zone’ haunted by its past. A presence-absence that testifies to what can no longer be seen.

From Godard to van der Keuken, from Kramer to Dwoskin, from Cavalier to Akerman, from Brissaud to Rozier, many filmmakers have produced filmed letters, vo-text films and letters from filmmakers. Different from the filmed diary and the written letter, these categories of films constitute the cinematographer’s hybrid, heterogeneous, "impure" forms. In the combined style of a filmmaker's letter, real or imaginary, a false letter and a letter from relatives that the filmmaker finally take for himself, or more simply in the form of a filmic epistolary exchange, sometimes even with imprisoned people, a whole is formed. It challenges the notions of writing and improvisation, spoken or in a scriptural form, voice and silence, the conflict between image and sound, the notion of sharing between filmmakers and spectators. It is a category of personal films, often autobiographical, written in the first person and which cannot be understood solely by the notions of fiction, documentary or experimental. It asks the questions of the film's address: who is the concerned or imagined spectator for these filmed letters?

Produced by the Creative Agency as part of an artist residency in the Grand Parc district of Bordeaux. With the support of the Departmental Council of Gironde and as part of the City of Bordeaux and Conseil Régional Nouvelle Aquitaine’s call for initiatives : "L'un est l'autre" (“One is the Other”)